50 agences immobilières ferment leurs portes

Mardi, 21 juin 2016

 
 
 


Saviez-vous que plus de 50 agences immobilières et hypothécaires ont fermé leurs portes au renouvellement de permis d’avril 2016 ? Il existe présentement 1195 agences à travers le Québec*, des agences qui font office de survivants dans une industrie toujours plus difficile et plus exigeante envers les courtiers. En comptant la récente révision de la Loi sur le courtage immobilier, la lutte inlassable contre DuProprio et l’instauration des formations continues de l’OACIQ, l’industrie immobilière n’a plus rien à voir avec ce que nous avons vécu précédemment et le marché vit une sélection naturelle sans pitié. Comment s’en sortir ? Je ne vois qu’une option : innover !

Prenons comme exemple l’agence Libres-Services Immobiliers qui a su, depuis plusieurs années, faire sa place parmi les plus importantes agences immobilières indépendantes au Québec, offrant un service impeccable à ses courtiers, avec des outils clés en main, sans parler de ses nombreuses associations et de ses implications afin de soutenir la cause des courtiers auprès du public.

Suivant la ligne directrice que je lui ai instauré en tant que dirigeant, l’agence a su s’inscrire dans cette visée progressiste qui marque les nouveaux standards du marché immobilier. L’innovation, l’agence Libres-Services Immobiliers en a compris le sens et elle a répondu à l’appel du changement ! C’est en juin 2016, après plusieurs années de loyaux services, que l’agence révèle fièrement ses nouvelles couleurs et change son nom pour devenir Pro Immobilier & Hypothèque inc.


L’innovation : nouvelle génération d’agences au service du courtier
Il s’agit d’une importante nouvelle dans le marché immobilier québécois, car l’agence ne se contente pas d’offrir uniquement un service immobilier et un service hypothécaire aux clients pour l’achat ou la vente de leur propriété, elle permet surtout aux courtiers de l’agence de pratiquer à la fois le courtage immobilier et hypothécaire afin d’offrir une expertise plus pointue à leurs clients, car le cœur d’une transaction immobilière c’est le financement. Cette action s’inscrit concrètement dans une concertation à promouvoir les compétences accrues des courtiers plutôt que de miser sur son taux de commission ou sur la popularité d’une marque.

Dans un marché où l’on en demande toujours plus aux courtiers, quel doit être le rôle d’une agence immobilière ? Si, sur le plan légal, tout semble parfaitement clair, le complément d’information provient de l’attente qui a été créée par ces mêmes agences. Pour ma part, je crois que l’agence immobilière a le rôle d’éduquer son courtier.

Comprenez-moi bien, je n’ai pas la prétention d’en apprendre à ceux qui ont bâti leur carrière sur l’expérience durement acquise. L’agence nouvelle génération doit tendre à développer ce genre de courtier, riche de compétence, qui saura faire face à toutes les situations pour en tirer le meilleur parti. Un peu à l’image d’un parent responsable, je crois que l’agence immobilière qui a sa place aujourd’hui doit prendre sur elle de rendre ses courtiers autonomes. Miser sur l’efficacité et la valeur professionnelle des courtiers, ce n’est pas toujours leur offrir un travail prémâché, mais leur apprendre comment le faire, pourquoi le faire et comment y exceller.


« Apprends-lui à pêcher et il mangera tous les jours »
L’agence Pro Immobilier & Hypothèque a pris la décision de se constituer de courtiers nouvelle générationqui font plus que jamais valoir le titre de professionnel dans les milieux de l’immobilier et de l’hypothèque. Plus que d’offrir des services, nous devons offrir des opportunités et imposer les courtiers comme une ressource indispensable dans le cadre d’une transaction.

En choisissant de désigner mes courtiers sous le préfixe «Pro», je vise précisément à souligner la profession de courtier immobilier comme un synonyme de compétence, de rigueur et d’honnêteté. Cette nouvelle approche a déjà fait ses preuves et les courtiers qui ont réussi à conserver leur place dans l’industrie professionnelle comprennent la nécessité d’évoluer pour survivre et d’innover pour s’épanouir.

Œuvrant sur tout le territoire québécois, les courtiers de l’agence Pro Immobilier & Hypothèque inc. introduisent une nouvelle réalité qui répond aux besoins de l’industrie, d’une nouvelle conception de l’immobilier et d’une dimension sociale individualiste dans laquelle le client veut qu’on lui prouve notre valeur. Le bureau de l’agence est situé à Saint-Hubert, s’alliant avec deux bureaux spécialisés en location, situés à Saint-Sauveur et Bromont, ainsi qu’à plusieurs autres points de service dont le nombre continue de croître, notamment à Granby, Chicoutimi et Victoriaville. Ils réaffirment tous leur engagement, leur reconnaissance et leur respect envers tous les propriétaires qui décident de faire confiance à leur expertise et leur passion pour l’immobilier.


Juste un aperçu
Il ne faut pas nier l’évidence, la vague de départ de 2016 vivra très certainement une récidive plus importante en 2017, compte tenu de l’échéance de l’OACIQ pour l’obtention des unités de formations continues obligatoires.

Les courtiers qui souhaitent continuer d’œuvrer dans l’industrie immobilière doivent déjà se positionner à savoir s’ils sont prêts à investir sur eux-mêmes et sur leur formation. Les courtiers qui ne procédaient qu’à quelques transactions uniquement lorsque l’occasion se présentait ne pourront plus assumer les coûts de formation en plus de tous les frais de permis et de services, à moins d’intégrer des regroupements comme le RCIIQ qui offrent des opportunités pour les courtiers autonomes.

Qu’en pensez-vous ? Croyez-vous que l’innovation et le pari de miser sur la valeur d’un professionnel dessineront l’avenir du courtage immobilier et hypothécaire au Québec dans l’année à venir ?
 
Au plaisir de vous lire.
 
 
* source : stastiques OACIQ – juin 2016

Commentaires

Complètement déconnecté du marché immobilier.
Comme, si un courtier qui fait des hypothèques, alors leurs clients vont vouloir payer entre $10,000 et $15,000 pour vendre leurs propriétés en commissions.
Le problème des courtiers immobiliers, c'est les agences et l' OAICQ qui ne les reconnait pas comme des pros.
Le plan d' affaire des courtiers immobiliers est dépassé et la popularité de DU PROPRIO le prouve depuis des années.
De tout les temps il a été prouvé, il faut s' adapté au changement ou mourir.

Francois Cardinal, Hypotheque Dominion

Ajouter un commentaire

Prénom :*
Nom :*
Agence :*
Commentaire :*


 

Voulez-vous ajouter la pratique hypothécaire à vos services immobiliers?
Découvrez comment augmenter vos revenus!




Vous êtes franchisé et vous souhaitez évaluer d'autres modèles d'affaires?
Nous avons la solution!




Comment faire profiter à vos courtiers des services du RCIIQ tout en demeurant indépendant?
Voici comment!




Connaissez-vous les avantages à devenir membre du RCIIQ?
Et ce n'est qu'un début, ici!




Vous travaillez avec des inscriptions commerciales et vous recherchez un appui dans vos transactions?
Découvrez notre équipe commerciale!






Inscrivez-vous gratuitement à notre infolettre

Votre courriel :*



Restez branché!

Recevez en direct nos alertes « dernières heures », et toutes les nouvelles du site en vous abonnant à notre fil RSS!








Copyright (C) Yvon Poirier 2011 - Tous droits réservés