Des consommateurs mieux informés: DuProprio se sentirait-il menacé par les courtiers immobiliers?

Jeudi, 7 juin 2012

 
 
 


En essayant de créer un climat d’animosité croissante avec les professionnels du courtage immobilier structuré, DuProprio a réussi à faire réagir rapidement la Fédération des Chambres immobilières du Québec (FCIQ). Avec sa mise en demeure, la FCIQ a démontré un nouveau leadership qui fait du bien à voir pour les 18 000 courtiers immobiliers professionnels du Québec.
 
Certes, la réponse mièvre de DuProprio à la suite de cette mise en demeure n’aura trompé personne (ou pas réussi à calmer entièrement le jeu). Elle aura toutefois démontré qu’une organisation, aussi solidement appuyée financièrement soit-elle, ne peut se faire du capital sympathique en dénigrant les principaux artisans de son industrie. Les péripéties des derniers jours confirment du même souffle la nécessité de toujours être prêts à aller au front. C'est pourquoi je me réjouis de la vitesse d’exécution de la FCIQ dans ce dossier.
 
 
Voir plus loin…
 
Au-delà des propos « mensongers » de la déclaration initiale de DuProprio, il faut savoir aller plus loin… Il faut comprendre les raisons qui ont motivé cette entreprise privée à « casser du sucre » sur le dos des professionnels du courtage immobilier.
 
À mon humble avis, cette sortie publique de DuProprio est en réaction directe avec la solide performance de la campagne promotionnelle de l’OACIQ (Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec), amorcée à l’automne 2011. Cette campagne « Pensez-y » contribue à redorer le blason des courtiers immobiliers, en soulignant le caractère professionnel des actes posés par ces derniers tout en rappelant l’importance de leur rôle dans une transaction.
 
Le dévoilement en avril 2012 des résultats du sondage de l’OACIQ auprès de la population sur cette campagne a de quoi faire réfléchir les dirigeants de la firme de marketing alors qu’elles sont plutôt très encourageantes pour les courtiers immobiliers :
  • 92 % des répondants ont conclu qu’il est avantageux de passer par un courtier immobilier plutôt que d’acheter ou de vendre, par soi-même
  • 72 % des répondants ont affirmé que le message les inciterait à faire appel à un courtier pour l’achat ou la vente d’une propriété*
 
À cette campagne efficace, s’ajoute celle de la Fédération des Chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour promouvoir le site référence Centris.ca.
 
Bref, si DuProprio a donné l’impression d’avoir le vent dans les voiles depuis son intégration dans le giron de Power Corporation (La Presse, Le Soleil, Le Droit, La Tribune…), la réaction concertée des deux instances majeures avec leur campagne publicitaire respective a eu son effet, pour notre plus grand bénéfice.
 
 
Faites ce que je dis, pas ce que je fais…
 
Par ailleurs, les dénonciations exprimées par DuProprio nous permettent de revenir sur certains points.

1. Dans un premier temps, elles nous donnent l’occasion de préciser l’une des tâches de tout professionnel du courtage immobilier qui se respecte, soit celle de bien connaître son marché de vente et de revente des propriétés. Pour ce faire, le courtier doit se tenir informé en inventoriant, tant les maisons à vendre par d’autres courtiers concurrents que celles à vendre par les propriétaires eux-mêmes, avec l’aide ou non, de compagnies marketing comme DuProprio. Cette découverte du marché s’effectue en permanence. Elle a pour but de rendre le courtier plus efficace auprès des acheteurs potentiels, à la recherche des meilleures opportunités.

2. Les dirigeants de DuProprio se gardent bien de souligner l’apport des courtiers immobiliers dans l’achalandage de leur site et dans la vente directe de plusieurs centaines de propriétés de leurs clients. Lorsqu’on sait que plus de 70 % des propriétés inscrites par un courtier sont vendues par des courtiers collaborateurs, il est tout à fait logique d’envisager que l’aide de courtiers est tout aussi considérable dans la vente de propriétés faite par les propriétaires.

3. Enfin,  je ne peux passer sous silence, un réflexe vieux comme le monde qu’une compagnie aussi moderne que celle de M. Bouchard n’hésite pas à employer. C’est en effet très curieux de constater la nature des reproches adressés aux courtiers qui, rappelons-le, ont toujours sollicité tous les propriétaires qui vendent leur propriété par eux-mêmes, et ce, indépendamment de la présence ou non de tiers. De son côté, M. Bouchard ne s’interdit pas de solliciter tous les propriétaires de maisons du Québec. Dans ces campagnes publicitaires nationales, est-ce qu’il hésite à entretenir le doute sur le rôle professionnel des courtiers immobiliers? 

S’est-il également empêché d’utiliser divers stratagèmes, à la limite de la confusion à défaut d’être illégal, pour créer une « impression » de sécurité en recourant à tous les moyens utilisés par les courtiers professionnels pour la mise en marché des propriétés, à commencer par l’utilisation des enseignes extérieures? Bref, cette entreprise semble avoir fait sienne l’expression « faites ce que je dis, pas ce que je fais », lorsque cela l’arrange.
 
Heureusement pour nous, avec les campagnes d’information des instances pour bien camper le rôle des courtiers immobiliers, l’avènement de la Loi 73 intégrant de nouvelles règles et l’attitude, de plus en plus professionnelle, des courtiers appelés à mettre à jour leurs connaissances constamment, les consommateurs perçoivent mieux LA différence et l’importance de recourir aux services d’un courtier immobilier, LE professionnel de la transaction immobilière au Québec.
 


Ajouter un commentaire

Prénom :*
Nom :*
Agence :*
Commentaire :*


 

Voulez-vous ajouter la pratique hypothécaire à vos services immobiliers?
Découvrez comment augmenter vos revenus!




Vous êtes franchisé et vous souhaitez évaluer d'autres modèles d'affaires?
Nous avons la solution!




Comment faire profiter à vos courtiers des services du RCIIQ tout en demeurant indépendant?
Voici comment!




Connaissez-vous les avantages à devenir membre du RCIIQ?
Et ce n'est qu'un début, ici!




Vous travaillez avec des inscriptions commerciales et vous recherchez un appui dans vos transactions?
Découvrez notre équipe commerciale!






Inscrivez-vous gratuitement à notre infolettre

Votre courriel :*



Restez branché!

Recevez en direct nos alertes « dernières heures », et toutes les nouvelles du site en vous abonnant à notre fil RSS!








Copyright (C) Yvon Poirier 2011 - Tous droits réservés