Devons-nous accepter que l'on « tue » la valeur des courtiers immobiliers?

Mercredi, 2 juillet 2014

 
 
 


Aussi invraisemblable que cela puisse paraître en 2014, les consommateurs ne connaissent pas vraiment le travail du courtier immobilier. Reconnaître une valeur ajoutée au travail du courtier devient dès lors presqu’impossible surtout dans l’univers actuel avec les DuP… de ce monde et les agences de courtage à rabais.
 
En rappelant aux consommateurs qu’ils paient trop cher les services des courtiers immobiliers, DuP… dévalorise ces derniers. Ce joueur tiers ajoute l’insulte à l’injure en réduisant le travail du courtier à une « simple activité de marketing » alors que le travail du courtier immobilier est beaucoup plus complexe qu’il en a l’air, surtout en regard aux importantes responsabilités que lui impose la loi.
 
Déjà aux prises avec la compétition de nombreux joueurs tiers, les courtiers immobiliers subissent une attaque au sein même de leur industrie avec la présence d’agences à rabais qui viennent renforcer le message véhiculé par les DuP… En effet, en insistant sur un taux de commission minime ou un montant forfaitaire réduit, ces campagnes publicitaires ont un effet réducteur sur la valeur du travail du courtier.
 
Est-ce volontaire de la part de ces agences ou est-ce tout simplement un bon coup de marketing, peu importe, le fait demeure, en insistant sur le taux de commission dans les campagnes publicitaires, ces acteurs font le jeu de ramener le courtage immobilier structuré à une industrie de commodité, comme l’a souligné le professeur Jacques Nantel. Un piège qu’il nous faut absolument éviter pour ne pas vivre le pire, selon lui.
 
L’idée d’encadrer l’affichage des taux de commission dans la publicité a été lancée. Bien qu’elle profite d’un soutien largement majoritaire des courtiers, aucune action ni même commentaire élaboré n’est venu de la part de nos instances. À quand des solutions durables pour des problèmes structurels dont l’ensemble paie pour une minorité?
 
Valoriser les courtiers
 
Pendant que le double effet DuP… et agences à rabais « tue » la valeur des courtiers, quelles actions doivent-elles être entreprises pour mieux faire comprendre la portée de notre profession?
 
À mon humble avis, nous avons tous une part de responsabilité dans cette démarche de valorisation de notre profession. Nous devons mieux cerner nos valeurs sûres comme par exemple, la collaboration entre tous les courtiers qui contribue à la conclusion de 70 % des transactions au Québec. En faisant appel à un courtier immobilier, le propriétaire vendeur profite d’une force de vente de plus de 15 000 courtiers immobiliers. C’est quelque chose de tangible qui va bien au-delà d’une présence sur un site Web, aussi bon soit-il!
 
Je suis par ailleurs convaincu que tous les acheteurs de maisons au Québec devraient recourir aux services d’un courtier immobilier. Que ce soit pour une première maison ou pour la troisième, les acheteurs n’ont aucune raison valable de ne pas s’appuyer sur l’expertise d’un courtier immobilier. Outre ce soutien professionnel, l’acheteur bénéficie automatiquement d’une sécurité  à ne pas négliger lors de l’une des transactions les plus importantes de sa vie.
 
Même si le contrat de courtage pour acheteur peine à s’imposer dans les habitudes tant des courtiers que des consommateurs, cet outil pourrait devenir un incontournable dans le futur pour le grand bénéfice de tous. Cela aurait probablement le mérite de ramener, lentement mais sûrement, les valeurs de respect et de fidélité, qui semblent avoir disparues actuellement.
 
Outre ce discours global que nous avons tout intérêt à propager, il serait pertinent de profiter de certaines opportunités comme la parution de certains articles sur l’utilité des courtiers immobiliers pour insister sur les nombreuses tâches que nous effectuons. Ces tâches, souvent méconnues, pourraient illustrer la diversité et la multiplicité des actions à poser dans le cadre d’une transaction réussie.
 
En cette saison estivale qui apporte un peu de gaieté et l’espoir de belles vacances,  nous ne pouvons pas oublier qu’il y a de nombreux enjeux qui secouent notre industrie. Il est à espérer que nos instances sauront nous revenir prochainement avec des pistes de réflexion et surtout, des solutions concrètes qui vont bien au-delà d’orchestrer des campagnes publicitaires nationales.
 
Notre objectif collectif demeure : valoriser notre profession et connaître une très belle saison automnale. En attendant, profitons de l’été pour faire le plein d’énergies et d’idées nouvelles, porteuses d’avenir. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et idées.
 
 

Ajouter un commentaire

Prénom :*
Nom :*
Agence :*
Commentaire :*


 

Voulez-vous ajouter la pratique hypothécaire à vos services immobiliers?
Découvrez comment augmenter vos revenus!




Vous êtes franchisé et vous souhaitez évaluer d'autres modèles d'affaires?
Nous avons la solution!




Comment faire profiter à vos courtiers des services du RCIIQ tout en demeurant indépendant?
Voici comment!




Connaissez-vous les avantages à devenir membre du RCIIQ?
Et ce n'est qu'un début, ici!




Vous travaillez avec des inscriptions commerciales et vous recherchez un appui dans vos transactions?
Découvrez notre équipe commerciale!






Inscrivez-vous gratuitement à notre infolettre

Votre courriel :*



Restez branché!

Recevez en direct nos alertes « dernières heures », et toutes les nouvelles du site en vous abonnant à notre fil RSS!








Copyright (C) Yvon Poirier 2011 - Tous droits réservés