La CIGM peut-elle empêcher l'affichage des AVPP sur Centris.ca?

Jeudi, 10 octobre 2013

 
 
 


Dans leurs récriminations contre l’ACI, les dirigeants de la CIGM font état de la présence de propriétés d’AVPP sur le site Realtor.ca. Cet élément est très choquant pour les courtiers immobiliers qui découvrent ainsi une autre brèche dans le système du courtage immobilier structuré, jusqu’à tout récemment assez exclusif.

Certes, il est important de prendre conscience que des agences immobilières ontariennes, sans détenir de permis de l’OACIQ, annoncent des inscriptions de propriétés québécoises tout en publicisant la vente directe par le propriétaire. Il est surtout primordial de vouloir trouver une solution.

Comme l’a si bien fait remarquer M. Guy R. Bouchard, en Estrie,  cette solution passe d’abord par une plainte en bonne et due forme auprès de l’OACIQ. La CIGM est au courant de cette problématique depuis plus d’un an déjà. Non seulement, elle n’a jamais porté plainte au nom de ses membres auprès de l’OACIQ, elle n’a pas davantage invité les courtiers immobiliers à déposer une plainte officielle pour enclencher le processus pour interdire cette pratique.

Pourquoi le conseil d’administration s’acharne à réclamer des actions de la part de l’ACI dans ce dossier particulier alors qu’elle sait pertinemment que l’OACIQ est l’organisme qui peut intervenir dans une situation où des agences immobilières pratiquent du courtage au Québec sans détenir de permis?

En quoi un retrait de l’ACI pourrait régler cette situation? Est-ce que le fait que les courtiers québécois ne s’affichent plus sur Realtor.ca va régler ce problème de courtage « illégal »? Non, bien entendu.

En criant au loup sur cette situation particulière sans poser des gestes concrets pour la résoudre, la CIGM n’est-elle pas en train de nous démontrer son incapacité à prendre les « bons » moyens?

Peu importe les raisons qui la motivent dans cette saga, la CIGM vient encore une fois d’ouvrir une boîte de Pandore. En effet, en moussant cet argument d’AVPP sur le site Realtor pour inciter les courtiers à se retirer de l’ACI, le conseil d’administration de la CIGM nous invite à nous interroger sur la possibilité de retrouver des inscriptions d’AVPP sur le site Centris.ca.

Centris pourrait afficher des AVPP

Compte tenu des règles en vigueur, aucune autorité actuelle ne pourrait interdire l’adhésion à une chambre, d’une agence immobilière affiliée à une firme de marketing immobilier. Cette dernière pourrait donc profiter du moteur de recherche Centris pour afficher elle aussi des inscriptions de maisons à vendre directement par le propriétaire (AVPP).

Les courtiers immobiliers québécois doivent également réaliser qu’aucune Chambre immobilière ni l’OACIQ ne peut interdire un nouveau modèle d’affaires d’une agence immobilière ou d’un franchiseur qui propose un forfait d’affichage d’AVPP sur le site Centris.ca.
Il est donc tout à fait curieux d’entendre ou de lire les propos des administrateurs de la CIGM à l’effet que « nous ne comprenons pas que Realtor.ca continue d’afficher des propriétés à vendre directement par les propriétaires… » Pas plus la CIGM que l’OACIQ ou Realtor peuvent empêcher une telle situation. C’est un fait reconnu notamment à cause des règles du Bureau de la concurrence.

Est-ce que la CIGM peut garantir une mesure de protection à tous les courtiers?

Si les administrateurs de la CIGM affirment ne pas comprendre un tel état de fait, il y a anguille sous roche. Est-ce qu’ils veulent simplement jouer sur une corde sensible auprès des courtiers pour arriver à leur fin, soit sortir de l’ACI?

Sont-ils vraiment sincères dans leur incompréhension de la situation? Si tel est le cas, n’est-ce pas inquiétant pour les membres de constater l’ignorance de leurs dirigeants sur des points aussi névralgiques? Comment les courtiers peuvent-ils croire que leurs élus peuvent les défendre adéquatement s’ils ignorent les principes de base et ne prennent pas les mesures nécessaires comme déposer une simple plainte auprès de l’OACIQ?

Enfin, si le conseil d’administration de la CIGM se permet de reprocher l’inaction de Realtor dans ce dossier d’affichage des AVPP, est-il en mesure de garantir par écrit aux courtiers québécois qu’il sera capable d’empêcher cet affichage des AVPP sur Centris?  

Sans offrir une garantie formelle aux courtiers québécois, la CIGM est-elle justifiée d’entraîner les courtiers vers une perte du système MLS et par conséquent de visibilité?

Encore une fois, la CIGM soulève plus de questions qu’elle ne fournit de réponses claires et précises.

Ajouter un commentaire

Prénom :*
Nom :*
Agence :*
Commentaire :*


 

Voulez-vous ajouter la pratique hypothécaire à vos services immobiliers?
Découvrez comment augmenter vos revenus!




Vous êtes franchisé et vous souhaitez évaluer d'autres modèles d'affaires?
Nous avons la solution!




Comment faire profiter à vos courtiers des services du RCIIQ tout en demeurant indépendant?
Voici comment!




Connaissez-vous les avantages à devenir membre du RCIIQ?
Et ce n'est qu'un début, ici!




Vous travaillez avec des inscriptions commerciales et vous recherchez un appui dans vos transactions?
Découvrez notre équipe commerciale!






Inscrivez-vous gratuitement à notre infolettre

Votre courriel :*



Restez branché!

Recevez en direct nos alertes « dernières heures », et toutes les nouvelles du site en vous abonnant à notre fil RSS!








Copyright (C) Yvon Poirier 2011 - Tous droits réservés