Les courtiers immobiliers montréalais pourraient payer cher le retrait de l'ACI - La sagesse et le bien commun nous recommandent de voter NON

Vendredi, 7 septembre 2012

 
 
 


Les rencontres d’information organisées par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) auront été bénéfiques à plus d’un titre. Elles ont en effet permis d’obtenir enfin la contrepartie de l’ACI sur des questions de fond importantes dans la vie des courtiers. Si lors de la première rencontre, les représentants de l’ACI semblaient davantage sur leurs gardes et peu habiles à communiquer leurs idées, ils se sont très bien repris par la suite.
 
Les représentants de la CIGM ont été fidèles à eux-mêmes et à leur plan de match. Respectant à la lettre leur discours, ils ont réussi à provoquer davantage de questions qu’à fournir des réponses précises et claires ou à tout le moins, satisfaisantes sur les questions de fond. L’une des grandes révélations de ces rencontres a été sans contredit la confirmation que la CIGM n’a pas si bien préparée l’après-retrait de l’ACI.
 
En effet, nous avons appris qu’il n’y avait pas eu de démarches ou de processus suffisants pour compenser la perte du système ICX®, l’équivalent du système MLS®, pour les courtiers du secteur commercial. Cette découverte consternante nous a permis de réaliser qu’il n’y a aucun préparatif pour compenser les conséquences d’un retrait de l’ACI, à l’exception d’une campagne publicitaire pour mousser Centris.ca. C’est comme si la CIGM croyait pouvoir régler tous les problèmes des courtiers par un coup de baguette magique avec la publicité!
 
En écoutant les questions et arguments des autres courtiers participants à ces rencontres, voici en résumé les considérations qui doivent être prises en compte avant de prendre votre décision pour la consultation des 10, 11 et 12 septembre prochains.
 
  • Considérant que les courtiers immobiliers, membres de la CIGM, n’auront plus le droit d’utiliser la marque de commerce MLS® qui existe depuis 104 ans.
     
  • Considérant que les inscriptions des courtiers immobiliers ne seront plus affichées sur REALTOR® et donc pas davantage accessibles, pour les consommateurs, via l’application mobile.
     
  • Considérant que Centris.ca n’est pas aussi connu du public que le système MLS®, SIA® et REALTOR®.
     
  • Considérant que les courtiers immobiliers membres de la CIGM ne bénéficieront pas d’une économie substantielle de leur cotisation annuelle.
     
  • Considérant que la perte de la marque de commerce MLS®, SIA® et REALTOR®  et les services qui y sont rattachés fourniront des munitions aux firmes de marketing comme Dup… et Viap… pour rabaisser l’offre de services des courtiers immobiliers montréalais et de tous les courtiers du Québec aux yeux des consommateurs.
     
  • Considérant l’importante baisse (environ 50 %) de visibilité des inscriptions affichées sur Centris.ca qui ne bénéficiera plus des redirections de REALTOR®.
     
  • Considérant l’affaiblissement de l’image des courtiers immobiliers québécois auprès des consommateurs ayant appris la diminution des services (perte du MLS®, diminution de la visibilité de leur inscription sur Centris qui aura moins d’achalandage, etc.)
     
  • Considérant qu’il sera possible pour les courtiers mieux nantis de pouvoir obtenir les services de l’ACI en payant une cotisation additionnelle à une autre Chambre immobilière, membre ACI.
     
  • Considérant la création de deux classes de courtiers, et ce, dans une même localité, où le consommateur pourra choisir entre un courtier uniquement Centris et un courtier Centris et MLS®, SIA® et REALTOR®.
     
  • Considérant le fait que le développement du système commercial de la CIGM se fait attendre et qu’il n’y a par conséquent aucun système équivalent à ICX® offert aux courtiers œuvrant dans le secteur commercial, avec le retrait de l’ACI.
     
  • Considérant que la CIGM n’a pas cru bon, au cours des deux dernières années, de commander une étude d’impacts spécifiques sur les risques sérieux provoqués par le retrait de l’ACI pour les courtiers immobiliers.
     
  • Considérant que la CIGM met en péril l’harmonie et la solidarité des Chambres immobilières du Québec autour d’un projet commun tel le Sommet de l’immobilier.
     
  • Considérant que le retrait de la CIGM de l’ACI crée un vide dans la région métropolitaine ouvrant toute grande la porte à des initiatives privées pouvant provenir de concurrents.
     
  • Considérant qu’un retrait de l’ACI aura des conséquences graves pour les courtiers immobiliers montréalais et pour l’ensemble de l’industrie du courtage immobilier au Québec.
     
  • Considérant qu’il est aberrant de se priver du système MLS et des autres services offerts par l’ACI pour 63 cents par jour (cotisation annuelle 310 $ divisée par 365 jours = 0,85 $; retour de la cotisation de l’ACI 800 000 $ divisé par 10 000 membres, divisé par 365 jours = 22 cents donc 0,85 $ - 0,22 $ = 0,63 $ par jour).
     
  • Considérant l’absence de preuves tangibles et de plan de match précis démontrant la capacité de la CIGM de combler, d’ici le 1er janvier 2013, la perte d’achalandage du site Centris.ca évaluée à 50 % (redirection de REALTOR®).
     
  • Considérant l’insuffisance de renseignements sur les actions envisagées pour contrer les menaces externes réelles provenant de concurrents du genre Dup… et Viap…
     
  • Considérant qu’un retrait de l’ACI place les courtiers immobiliers québécois en position de faiblesse en les isolant de toute la profession canadienne avec tout ce que cela comporte de risques aggravants dans le contexte où les deux plus importants groupes médiatiques au pays sont propriétaires de firmes de marketing immobilier (Dup… et Viap…). Ne dit-on pas « l’union fait la force »? Le pouvoir financier des courtiers québécois est-il plus puissant ou aussi sans fond que celui de Power Corporation et Sun Media-Quebecor?
 
 
Il va sans dire que toutes ces considérations ajoutées aux constats à l’effet que les trois plus importantes revendications de la CIGM à l’endroit de l’ACI sont devenues caduques avec les confirmations obtenues lors de ces rencontres d’information par les représentants de l’ACI, il me semble plus pertinent que jamais de voter NON.
 
Tout comme de nombreux courtiers venus aux assemblées d’information, je considère que voter NON, nous donne du temps. La CIGM ne nous a pas démontré la nécessité de couper les ponts avec l’ACI dès maintenant. Au contraire, en ne nous fournissant pas les résultats d’études d’impacts ni de plan de match détaillé pour combler la perte d’outils et de services offerts aux courtiers, la CIGM a montré qu’elle n’était pas prête à assumer cet ensemble de nouvelles responsabilités.
 
C’est bien beau de nous répéter qu’on va faire des choses plus tard, mais c’est maintenant que les courtiers ont besoin d’outils. Car pour payer leurs cotisations et tous leurs frais, il faut que les courtiers puissent gagner leur vie avec des moyens efficaces et performants. La situation est déjà assez difficile avec les nombreux concurrents pour que les courtiers évitent de se tirer dans le pied! Lorsque la CIGM aura fait ses preuves, il sera toujours temps de suivre sa recommandation. Alors que si on coupe les ponts dès maintenant, ce sont les courtiers qui vont souffrir pendant tout le temps dont la CIGM aura besoin pour combler tous nos besoins. Est-ce vraiment ce que nous voulons?
 
À la question Êtes-vous d’accord, comme le recommande le conseil d’administration de la CIGM, de mettre fin à l’adhésion de l’ACI à compter du 1er janvier 2013?
 

VOTEZ massivement NON!
 
 

Ajouter un commentaire

Prénom :*
Nom :*
Agence :*
Commentaire :*


 

Voulez-vous ajouter la pratique hypothécaire à vos services immobiliers?
Découvrez comment augmenter vos revenus!




Vous êtes franchisé et vous souhaitez évaluer d'autres modèles d'affaires?
Nous avons la solution!




Comment faire profiter à vos courtiers des services du RCIIQ tout en demeurant indépendant?
Voici comment!




Connaissez-vous les avantages à devenir membre du RCIIQ?
Et ce n'est qu'un début, ici!




Vous travaillez avec des inscriptions commerciales et vous recherchez un appui dans vos transactions?
Découvrez notre équipe commerciale!






Inscrivez-vous gratuitement à notre infolettre

Votre courriel :*



Restez branché!

Recevez en direct nos alertes « dernières heures », et toutes les nouvelles du site en vous abonnant à notre fil RSS!








Copyright (C) Yvon Poirier 2011 - Tous droits réservés