Pas question de se priver du MLS®, SIA® et REALTOR® - La Chambre immobilière de l'Outaouais reste avec l'ACI

Jeudi, 6 septembre 2012

 
 
 


À moins d’une semaine du processus de consultation des membres de la CIGM par la voie électronique, il est important de rappeler que plusieurs Chambres immobilières ont pris déjà leur décision, dont la 3e Chambre en importance au Québec, soit la Chambre immobilière de l’Outaouais (CIO). Cette dernière a été la première d’ailleurs à confirmer à ses membres, qu’elle conserverait son affiliation à l’Association canadienne de l’immeuble (ACI).
 
Dans une missive officielle transmise en juillet, le président de la CIO, confirme le maintien de l’adhésion en soulignant « l’apport indéniable du MLS®, SIA® et REALTOR® comme valeurs ajoutées aux offres de services de tous les courtiers de l’Outaouais. » (Consultez la lettre de la CIO ci-dessous.)
 
Les deux plus importantes Chambres immobilières du Québec après Montréal ainsi que la Chambre immobilière de l’Estrie ont donc pris position en faveur de conserver leur lien avec l’ACI. Dans chacun des cas, on rappelle les bénéfices réels et avérés de cette adhésion pour les courtiers.
 
Leur discours contraste avec celui développé par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), qui n’aborde pas la question sous le point de vue des courtiers. Cette dernière se cantonne plutôt dans des discours philosophiques autour de quatre points pour éviter de se préoccuper des impacts concrets pour les courtiers dont la perte de nombreux avantages y compris le système MLS®, SIA® et REALTOR®.
 
Initiatrice de cette saga qui divise maintenant toute l’industrie immobilière québécoise, la CIGM, par son entêtement, révèle un manque flagrant de sensibilité à l’égard des difficultés que vivent sur le terrain, les milliers de courtiers immobiliers québécois. En maintenant coûte que coûte sa prise de position basée davantage sur des perceptions que sur des faits concrets , sans recours à des études formelles prouvant les propos avancés, la CIGM présente l’image d’une organisation fermée sur elle-même, à la limite du despotisme qu’elle-même dénonce férocement lorsqu’elle parle de l’ACI.
 
Sans connaître le résultat de la consultation des courtiers et l’influence que cette consultation aura sur la décision finale qu’entendent prendre les membres du conseil d’administration de la CIGM, force est d’admettre que ces derniers devront assumer l’odieux d’une cassure dans la belle harmonie, créée de longue haleine pour mettre en place Centris puis le Sommet de l’immobilier.
 
À cet égard, l’absence de leadership de la FCIQ qui aurait pu et aurait dû, à mon humble avis, assurer un rôle objectif dans ce débat, en favorisant entre autres, une meilleure connaissance des enjeux tout en favorisant par exemple, la diffusion des décisions officielles des diverses Chambres immobilières, est flagrante. Cette attitude semble venir appuyer la thèse qui circule de plus en plus dans notre milieu à l’effet que la Fédération « couche dans le même lit » que la CIGM. Dans ce contexte, qui pourra jouer le rôle de médiateur si le besoin se fait sentir?
 
Voici la lettre officielle de la CIO.

Ajouter un commentaire

Prénom :*
Nom :*
Agence :*
Commentaire :*


 

Voulez-vous ajouter la pratique hypothécaire à vos services immobiliers?
Découvrez comment augmenter vos revenus!




Vous êtes franchisé et vous souhaitez évaluer d'autres modèles d'affaires?
Nous avons la solution!




Comment faire profiter à vos courtiers des services du RCIIQ tout en demeurant indépendant?
Voici comment!




Connaissez-vous les avantages à devenir membre du RCIIQ?
Et ce n'est qu'un début, ici!




Vous travaillez avec des inscriptions commerciales et vous recherchez un appui dans vos transactions?
Découvrez notre équipe commerciale!






Inscrivez-vous gratuitement à notre infolettre

Votre courriel :*



Restez branché!

Recevez en direct nos alertes « dernières heures », et toutes les nouvelles du site en vous abonnant à notre fil RSS!








Copyright (C) Yvon Poirier 2011 - Tous droits réservés